Aide au répit

L'aide au répit ou "droit au répit" désigne la possibilité pour les proches aidants de prendre du repos et avoir du temps libre. Il s'agit d'une aide financière dont le montant est entièrement dédié au répit de l'aidant afin qu'il puisse trouver des solutions de relai.

Comment accéder à ce droit ?

Si vous êtes le proche aidant d'une personne bénéficiaire de l'APA, que votre présence et aide sont indispensables à la vie de votre proche et que personne autour de vous ne puisse prendre le relai, alors vous êtes susceptible d'obtenir cette aide.
L'aide au répit peut être sollicitée à partir du moment où l'aide fournie par l'APA ne suffit plus : dès le plafond de l'APA atteint, vous pouvez solliciter votre conseil départemental pour obtenir cette aide financière en plus afin de vous aider à organiser le relai auprès de votre proche dépendant.

Quelle démarche ?

Il faut en faire la demande auprès de votre conseil départemental qui gère déjà le dossier d'APA de votre proche. Votre demande sera étudiée et si validée, le conseil départemental effectuera un versement annuel pour vous soutenir, dans la limite de 500€ par an. Ce montant est destiné à financer des journées passées en accueil de jour, ou la venue d'une aide à domicile par exemple.