/ Actualité

Bientôt un don de jours de congé pour ceux qui aident un proche | AlloGaspard

L’Assemblée nationale a voté, ce jeudi 7 décembre, un texte qui autorise des salariés à donner leurs jours de congé et RTT non pris à des collègues qui s’occupent de parents âgés ou handicapés. Ce dispositif de don sera volontaire et anonyme.

Une bonne nouvelle pour tous ceux qui sont aidants. Ce dispositif leur permettra de passer plus de temps auprès de leur parent ou grand-parent qui a besoin d’aide, ou bien de prendre un peu de répit. En effet, leur rôle est souvent synonyme de problèmes de stress, de surmenage, et de soucis de santé.

Ce d’autant plus que 4 millions d’aidants exercent également une activité professionnelle. Des congés spécifiques existaient déjà, comme le congé de proche aidant ou le droit au répit, adoptés sous le quinquennat Hollande. Mais leurs « conditions de mise en œuvre [sont] encore trop restrictives », et surtout ils entraînent une absence de rémunération, note le rapporteur du nouveau texte, Paul Christophe. Beaucoup de salariés finissent par utiliser leurs congés payés pour s’occuper de leur proche.

Puisque ces aidants permettent « le maintien à domicile auprès de personnes de confiance », il était important que leur rôle puisse être facilité. En effet, « ils constituent aussi une solution peu coûteuse pour les finances publiques par rapport à l'embauche de professionnels ou a fortiori au placement dans un établissement » comme les EHPAD, note Paul Christophe. C’est pourquoi ce texte a été voté, s’inspirant d’une loi de 2014 qui permet le don de jours de repos à un collègue dont l’enfant est gravement malade.

Nous nous réjouissons qu’un dispositif supplémentaire vienne permettre à tous ceux qui aident un parent âgé de mieux concilier ce rôle et leur vie professionnelle. Ce don de jours de congé pourra venir renforcer la solidarité envers les collègues qui prennent soin d’un proche.