/ Administratif

Quels sont mes droits à la retraite ? | AlloGaspard

Le passage à la retraite est souvent synonyme de démarches administratives. Vous avez du mal à vous y retrouver ? Allo Gaspard vous explique tout !

Quelle est ma caisse de retraite ?

En fonction de votre activité professionnelle, vous dépendez d’une caisse de retraite spécifique.

  • Les salariés du secteur privé : votre retraite est gérée par la Caisse nationale d’assurance vieillesse. A noter : les salariés du privé disposent également d’une retraite complémentaire gérée par l’AGIRC/ARRCO.
  • Les commerçants et artisans : votre retraite est gérée par le Régime social des indépendants (RSI).
  • Les professions libérales : il existe 11 caisses de retraite, organisées par profession (notaire, médecin, chirurgien-dentiste, sage-femme, pharmacien, vétérinaire, agent d’assurance, expert-comptable, architecte, avocat,…). Retrouvez-les toutes ici.
  • Les agents publics : pour les fonctionnaires d’Etat, votre retraite dépenddu service des pensions du ministère de l’économie, des finances et de l’Industrie. La retraite des fonctionnaires territoriaux et hospitaliers dépend de la CNRACL pour les agents titulaires et de l’IRCANTEC pour les agents contractuels des trois fonctions publiques.
  • Les exploitants agricoles : votre retraite est gérée par la Mutualité sociale agricole (MSA).

Quels sont mes droits à la retraite ?

Le montant de votre pension dépendra de plusieurs éléments. Principalement, il s’agit de votre âge de départ, de vos périodes de cotisation et de votre salaire.

L’âge minimal à partir duquel vous pourrez demander à partir en retraite est compris entre 60 et 62 ans et dépend de votre année de naissance. Vous pouvez trouver le détail ici pour les fonctionnaires et ici pour les salariés du secteur privé.

Il vous faudra ensuite contacter votre caisse de retraite pour obtenir un relevé de situation individuelle et faire une simulation du montant de votre pension.
A noter, selon votre caisse :

  • Pour les salariés du privé : la CNAV vous fait parvenir automatiquement un relevé de carrière à 55 ans. Il est cependant possible de le demander à tout âge (et c’est gratuit). A partir de votre âge légal de départ à la retraite, vous pouvez bénéficier de votre retraite de base quel que soit votre nombre de trimestres cotisés. La CNAV est joignable au 39 60 (prix d’un appel local). Il vous faudra également contacter l’AGIRC/ARRCO pour obtenir votre retraite complémentaire. Pour eux, les cotisations sont traduites en nombre de points. Le montant annuel de la pension complémentaire est calculé en multipliant ce nombre par la valeur annuelle du point (fixée chaque année au 1er avril).
  • Pour les commerçants et artisans : la règle de calcul du montant de la pension s’établit sur la base du nombre de trimestres travaillés. Vous pouvez joindre le RSI au 36 48 (appel non surtaxé).
  • Pour les agents publics et les professions libérales, contactez les caisses mentionnées ci-dessus selon votre situation.

Quelques droits spécifiques

Le droit de réversion : Si votre conjoint ou ex-conjoint (en cas de divorce) décède, vous pouvez prétendre, à partir d’un certain âge, à une pension de réversion calculée sur la base des droits à la retraite qu’il a acquis en étant salarié. Cette prestation appelée pension de réversion est accordée sous condition de ressources. A noter que l’AGIRC et l’ARRCO versent également une pension de réversion, contactez-les si vous y êtes affilié.

La retraite anticipée en cas de pénibilité : si vous avez exercé une ou plusieurs activités salariées comprenant des tâches pénibles, vous pouvez, sous conditions, acquérir un droit à départ à la retraite anticipé. L'âge dépendra du nombre de points que vous avez pu accumuler sur votre compte de prévention de la pénibilité.

La retraite, ça se prépare !

Votre caisse de retraite propose très sûrement des ateliers «bien vivre sa retraite». Ces réunions sont l’occasion de vous renseigner sur des questions pratiques, comme la constitution de votre dossier retraite et le montant de votre pension, mais aussi de vous poser des questions plus personnelles. Comment aborder cette nouvelle étape ? Quel sera votre projet de vie pour votre retraite ?
Si vous contactez votre caisse de retraite pour faire le point sur vos droits, profitez-en pour vous informer sur ces ateliers.

Avant votre départ en retraite, vous pouvez par exemple utiliser vos droits à formation, comptabilisés dans votre compte personnel d’activité, pour préparer ce projet !

N’oubliez pas que désormais tous les retraités peuvent profiter d’un crédit d’impôt pour financer un service d’aide à domicile si le besoin s’en fait sentir ! Vous pouvez aussi vous informer sur les aides financières dont peuvent bénéficier les seniors : aides au logement, allocation personnalisée d’autonomie, aides pour l’adaptation du domicile à la perte d’autonomie notamment.