/ Administratif

Comment réduire le coût d’un service d’aide à domicile grâce au crédit d’impôt ? | AlloGaspard

Si vous ou vos parents ont besoin d’aide pour des tâches du quotidien, sachez qu’à compter de l’impôt sur les revenus de l’année 2017 (payés en 2018 donc), un crédit d’impôt peut vous être accordé pour financer un recours à l’emploi à domicile ou à un service d'aide à domicile.

Jusque-là, seuls les retraités imposables pouvaient bénéficier d’une réduction d’impôt pour ces services. Vous ne voyez pas ce que ça change ? On vous explique !

La nouveauté : vous pourrez en bénéficier même si vous n'êtes pas imposable

  • Une réduction d'impôt est une somme retirée du montant de l'impôt. Par exemple, si vous avez droit à 100€ de réduction pour ces services d'aide à domicile et que vous payez normalement 200€ d'impôt, vous ne paierez que 100. Par contre, si vous ne payez normalement que 80€ d'impôt, vous ne paierez plus rien mais on ne vous versera pas les 20 restants.

  • Un crédit d’impôt peut vous être remboursé. C’est-à-dire que vous pourrez toucher les 20 restants, ou même les 100 si vous n’êtes pas imposable !

Comment ça marche ?

A compter de l’imposition des revenus de l’année 2017, vous pourrez bénéficier de ce crédit d’impôt si vous avez recours à un service d’aide à domicile, ou bien si vous employez directement une aide à domicile.

Les services qui donnent droit à ce crédit d’impôt sont :

  • l’aide aux actes de la vie quotidienne (comme le lever, la toilette, le coucher,…),
  • l’entretien de la maison (ménage par exemple) et les travaux ménagers.
  • jardinage, petit bricolage,
  • informatique et assistante internet à domicile.

Combien pourrez-vous toucher ?

Le crédit d’impôt est alors égal à 50 % de vos dépenses annuelles pour ces services, dans la limite de certains plafonds.

C’est-à-dire :

  • 12 000 €, majorés de 1 500 € par membre du foyer âgé de plus de 65 ans. Le plafond total ne peut pas dépasser 15 000 €. A noter : si vous employez directement une aide à domicile, le plafond passe à 15 000 (au lieu de 12 000) la première année.
  • 20 000 € si l'un des membres du foyer est titulaire de la carte d'invalidité ou perçoit une pension d'invalidité de 3ème catégorie.

Certaines prestations ont des plafonds spécifiques (à inclure dans le plafond général indiqué juste au-dessus) :

  • les petits travaux de jardinage : plafond annuel de 5 000 €,
  • les prestations de petit bricolage : plafond annuel de 500 €,
  • les prestations d'assistance informatique et internet à domicile : plafond annuel de 3 000 €.

Attention: si vous bénéficiez déjà d’aides pour financer ces services, comme typiquement l’APA, vous devrez alors déduire le montant d’aide que vous avez reçu au montant de vos dépenses.

Prenons un exemple :
Votre père et votre mère ont 70 et 72 ans. Leur plafond global est donc de 15 000 € (12 000 + (2 x 1500), puisqu’ils ont tous deux plus de 65 ans). Ils ne touchent pas l’APA.
Ils ont dépensé en 2017 :

  • 5500 € en petits travaux de jardinage : ils sont au-dessus du plafond, donc seuls 5000 euros seront pris en compte pour le calcul du crédit d’impôt ;
  • 1000€ en assistance informatique ;
  • 3000€ en aide au ménage.
    Soit 9500€ au total. Seuls 9000€ sont pris en compte à cause du plafond des prestations de jardinage. Ils sont en-dessous du plafond global de 15000, donc ils pourront bénéficier de 4500€ de crédit d’impôt en 2018.

Comment faire la demande ?

La demande se fait directement en remplissant votre déclaration de revenus pour l’imposition des revenus 2017.

Attention, il faudra bien garder les justificatifs suivants (les services des impôts peuvent vous les demander) :

  • en cas d’emploi direct d’une aide à domicile, l’attestation annuelle qui prouve l’emploi direct (généralement établie par l’URSSAF)
  • en cas de recours à une entreprise, association ou organisme pour ces prestations, la facture ou l’attestation annuelle qui prouve le paiement de ces prestations.

Si vous avez besoin d’aide à domicile, votre logement n’est peut-être plus adapté. Saviez-vous que pour vous permettre de financer l’adaptation de votre logement à la perte d’autonomie, vous pouvez toucher des aides de l’ANAH ?